Appel d’offres international : Privatisation de certaines fonctions régaliennes de l’Etat marocain

Face à l’échec des réformes de plusieurs fonctions régaliennes de l’Etat marocain, et à l’insatisfaction des citoyens marocains vis-à-vis des services rendus par les services étatiques concernés, le gouvernement marocain a décidé de lancer un appel d’offres international pour la privatisation de certaines de ses prérogatives : la justice, l’émission de documents administratifs et de pièces d’identité et du maintien de la sécurité et de l’ordre.

La justice :

Soucieux d’assurer aux citoyens marocains une justice impartiale, efficace et non-corrompue, et suite aux lenteurs injustifiables de la réforme de la justice, le gouvernement a décidé de céder l’exploitation des tribunaux marocains à un opérateur privé. Celui-ci se chargera de traiter les affaires portées devant les tribunaux marocains, et de rendre les jugements nécessaires dans les plus brefs délais. Les juges du prestataire devront avoir une conduite exemplaire, et présenter une expérience significative dans l’exercice de fonctions similaires. La connaissance du droit marocain serait un plus. Une préférence sera donnée aux entreprises provenant des pays scandinaves.

L’émission de documents administratifs et de pièces d’identité :

Soucieux de simplifier la vie des citoyens marocains qui sont rebutés à l’idée de se rendre dans un arrondissement pour légaliser un document, et d’éviter le calvaire qui résulte d’une demande de carte nationale d’identité (CNI) ou d’un passeport, le gouvernement marocain a décidé de privatiser ces services. Le prestataire sera en charge de la délivrance des certificats d’état civil, des attestations de domicile, des attestations de vie et de décès, des attestations de bonnes mœurs, des attestations de célibat, de fiançailles et de mariage, ainsi que de la légalisation des signatures et de contrats. Le prestataire se chargera également d’en simplifier les procédures, et de réduire les délais d’obtention à un maximum de 10 minutes. Le prestataire prendra également en charge l’informatisation de l’ensemble des registres papier, et d’installer des bornes automatiques dans les lieux adéquats. Le responsable de chaque centre se contentera de vérifier le contenu du document et d’apposer son cachet et sa signature.

Concernant la délivrance de documents d’identité, le prestataire retenu devra traiter les demandes d’obtention en moins de 24h, et d’offrir des capacités d’accueil suffisantes pour les demandeurs. Les procédures devront être simplifiées, et les papiers demandés réduits au maximum. Pour l’obtention d’une CNI par exemple, inutile de demander une attestation de domicile à l’arrondissement de police le plus proche, qui lui même demande une attestation de domicile du moqaddem, un certificat d’état civil, le contrat de bail si vous êtes locataire ou le titre de propriété si vous être propriétaire, le contrat de mariage si vous êtes le conjoint du propriétaire, ainsi qu’une facture d’eau et d’électricité. Le prestataire ne devra pas exiger plus de 3 pièces pour l’obtention d’un document d’identité, et devra mettre en place un service pour le suivi des demandes d’obtention sur Internet.

Compte tenu de leurs spécificités culturelles et des tendances bureaucratiques de leur pays, les entreprises françaises sont exclues de cet appel d’offres.

Services de sécurité :

Face à la recrudescence de la violence urbaine et de l’insécurité dans les villes marocaines, le gouvernement marocain cède ses fonctions de maintien de l’ordre et de la sécurité à un prestataire privé. Celui-ci devra assurer de l’élimination de toute forme de vol, d’agression, de cambriolage, de viols sur la voie publique. Le prestataire s’engage à couvrir tous les quartiers d’une ville donnée, et ne pas restreindre ses fonctions aux quartiers huppés. Les citoyens ne devront plus ressentir de peur en se promenant seuls à 22h du soir.

Le personnel du prestataire devra être équipé d’une caméra et d’un magnétophone qui enregistrent en permanence les conversations avec les citoyens, ainsi que d’un badge portant clairement le nom et le prénom de l’agent, ainsi que de son matricule. Ces mesures sont destinées à limiter les abus et à faciliter les recours en justice par des citoyens s’estimant lésés par un de ces agents.

Le prestataire veillera également à l’interdiction de la moustache pour tous ses agents.

Le traitement des candidatures se fera par une commission constituée de hauts fonctionnaires marocains, d’experts de différents domaines, ainsi que de représentants de la Banque Mondiale, de l’Union Européenne, de l’OCDE et de Transparency International.

D’autres secteurs, comme l’éducation ou la santé, pourraient faire prochainement l’objet d’appels d’offres similaires.

Ceci est un billet purement satirique. Merci aux journalistes de CNN d’en prendre compte.

11 thoughts on “Appel d’offres international : Privatisation de certaines fonctions régaliennes de l’Etat marocain

  1. Je me suis laissé avoir comme un bleu….Bravo!

    Excellente idée, le rappel fait aux journalistes de CNN!

  2. Excellent Monsieur excellent
    Le seul problème ce sont les commissions chargées des appels d’offres. Elles sont bel et bien corrompues. Comment faire pour s’assurer des bons prestataires et en l’occurence ici ce n’est pas seulement les moins disants et les mieux offrants il y a une dimension supplémentaire : la citoyenneté.
    Bref le gouvernement marocain ayant constaté qu’il ne pouvait pas raisonnablement organiser un tel appel d’offres a décidé d’en organiser un autre / Un appel d’offre dans le domaine des biotechnologies cherchant une société capable de dessiminer l’espèce marocaine corrompue et de n’en garder que les gènes positifs. L’opération pourrait être exécutée sur une décennie. Il faut vraiment une liquidation totale y compris la diaspora vivant à l’étranger et leur descendance et y compris biensur tout les étrangers qui ont eu ou pourraient avoir eu un rapport avec le Maroc et leur descendance.

    Sinon sérieusement la condition faite au Maroc pour rentrer dans l’UE c’est une justice au moins d’affaires modernisée et correcte.

  3. L’émission de certains documents administratifs et de pièces d’identité est déjà sous-traitée dans plusieurs pays.

  4. Errata com 5:
    Fallait bien lire “décimer” dans le sens anéantir exterminer …
    et non pas dessiminer

  5. wé… il est possible de lire plus subtil et plus humoristique dans le genre et surtout moins insultant pour la souveraineté étatique marocaine…

    le gouvernement marocain dont il est question ici donne l’impression d’être le gouvernement d’une force d’occupation étrangère et le ressort satirique de ce billet ne tient en fait qu’à la distinction catégorique entre gouvernants d’un côté et gouvernés de l’autre. franchement abusif comme grille de lecture et pas très constructif…

    pourquoi ne pas expliquer plutôt qu’au Maroc, tout a été fait pour que les citoyens (plus ou moins assujettis, certains au su de leur plein gré et pas plus malheureux pour autant) prennent leur gouvernement en main : monarchie parlementaire, démocratie locale, société civile politiquement engagée, tissu associatif puissant, syndicalisme virulent, etc.

    à moins que ça soit le peuple qu’il faille dissoudre, au constat flagrant de son incapacité à utiliser efficacement tous les outils de gouvernement mis à sa disposition. à commencer par le pouvoir médiatique. si un Khalid Naciri a pu être nommé au poste qu’il occupe aujourd’hui, c’est parce que les partis politiques qui déterminent dans une certaine mesure la composition du gouvernement n’ont trouvé que lui à proposer à la désignation par le souverain.

    question : nos partis politiques font-ils partie du peuple ou faut-il les compter parmi les forces d’occupation 😉

  6. […] This post was mentioned on Twitter by Maroc Blogs, Mouâd ムアーッド. Mouâd ムアーッド said: C satirique! RT @O_El_Hyani Appel offres interntnl pour privatisat. de certaines fonctions régaliennes de Etat marocain http://bit.ly/clNjOV […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *