Linux Party 2009 à l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs

Linux Party 2009

La Linux Party revient de nouveau pour une nouvelle édition. Organisée comme à l’accoutumée par les étudiants de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (EMI), cette édition se déroulera le 21 Février 2009 à la Salle Polyvalente de l’EMI sous le thème “L’Open Source, un marché mature pour un Maroc à jour”.

L’édition de cette année s’annonce riche en conférences. Intelcom traitera de  “Open Source et Modèle de maturité (CMMI et ITIL)”, Stéphane Consalvi de Microsoft North Africa parlera de la stratégie de Microsoft en matière d’Open Source (si, si!), et Achraf Cherti devra intervenir dans un sujet autour des technologies libres. Une table ronde réunira ensuite l’Unesco, l’association Tanmia, et l’équipe du projet Miftaah. D’autres conférenciers devraient confirmer leur présence (Mandriva Maroc entre autres…).

Une vingtaine d’ateliers devraient également se dérouler pendant la journée, et présenteront diverses technologies libres. Vous pouvez ramener votre unité centrale, ou votre ordinateur portable, et l’équipe se chargera d’installer gracieusement une distribution Linux de votre choix.

L’entrée est bien entendu gratuite, et aucune inscription n’est nécessaire.

Plus de renseignements sur le site web de l’événement :
http://www.emi.ac.ma/linuxparty

La troisième licence GSM attribuée à Wana

Logo Wana

L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) a annoncé aujourd’hui l’attribution de la troisième licence GSM à Wana, après un appel d’offres international, pour lequel seul Wana était en lice. Contrairement à la 2ème licence GSM attribuée à Meditelecom en 1999 pour un montant de 11 Milliards de Dirhams, Wana devra verser à l’ANRT une contribution financière annuelle équivalente à 1,5% du chiffre d’affaires sur le segment GSM, en plus de 36 millions de dirhams comme contribution au réaménagement du spectre des fréquences.

A signaler que Wana est déjà titulaire de deux licences : une première attribuée en 2005 concernant les services de nouvelle génération, utilisée pour commercialiser les services sous la marque Bayn, et une seconde attribuée en 2006 concernant les services 3G, utilisée notamment pour l’offre tant critiquée de Internet mobile.

Le Big Mac Index

Big Mac

Au début, il ne s’agissait que d’une blague. Un journaliste de The Economist publia un article en 1986 stipulant que, vu la composition universelle du Big Mac de McDonald’s, et qu’il était produit localement dans les pays où se trouvent les McDonanld’s, son prix devrait être le même partout dans le monde. Sinon, cela pourrait révéler des sous-évaluations ou des sur-évaluations des monnaies locales. Sauf que l’article a été pris très au sérieux, et qu’on parle fréquemment chez les économistes du Big Mac Index.

Pour évaluer la Parité de Pouvoir d’Achat (ou Purchasing Power Parity – PPP) entre différents pays, il convient d’utiliser un panier de produits disponibles et similaires dans tous les pays étudiés. Cela permet par exemple de comparer les pouvoirs d’achat d’un citoyen marocain et d’un citoyen indien. On peut donc déduire un taux de change réel entre le dirham marocain et la roupie indienne, et le comparer avec le taux de change du marché. Sauf que peu de produits se prêtent à une comparaison objective compte tenu des habitudes de consommation souvent très différentes. De plus la PPA peuvent varier de façon très importante suivant le choix du panier de produits.

Une manière de contourner ces limitations, a été d’adopter le Big Mac Index comme instrument de comparaison et de calcul de la PPA. McDonald’s est présent dans tous les pays riches, et dans beaucoup de pays émergents. Sa composition est la même partout, et on utilise des produits locaux et de la main d’œuvre locale pour le produire. D’où l’intérêt de comparer les prix du Big Mac en monnaie locale pour calculer un taux de change vérifiant la parité de pouvoir d’achat avec un Big Mac américain. The Economist sort d’ailleurs un benchmark annuel sur les prix du Big Mac dans le monde. Et cela permet tout de suite de repérer des monnaies sur-évaluées (Couronne norvégienne ou Franc Suisse), et des monnaies sous-évaluées (Yuan Chinois ou le Baht thaïlandais).

Big Mac Index 2009

Le Big Mac Index a néanmoins quelques limites. Manger dans un McDonald’s est vu comme un privilège de riche dans les pays émergeants, alors que c’est un restaurant pour les couches populaires aux Etats Unis. Cela ne donne pas une idée fidèle sur les habitudes de consommation locales, et fausse en quelque sorte le PPA. Certains ont déjà opté pour un nouvel indice d’un autre produit largement commercialisé dans le monde : le iPod Index 🙂

Obama : Open Source President?

Obama Laptop

“Le secret pour avoir des systèmes IT plus fiables à un moindre coût pour le gouvernement, passe par l’adoption de technologies et de logiciels open source”. Et c’est Scott McNealy, le co-fondateur de Sun Microsystems, qui le dit. Celui-ci a été chargé par la nouvelle administration Obama de réaliser une étude pour le gouvernement américain qui l’inciterait à adpoter les logiciels libres pour leurs systèmes IT.

Confronté à une rigueur budgétaire liée à la crise économique mondiale, Obama souhaiterait réduire au maximum les dépenses inutiles du gouvernement américain. Dans ce sens, McNealy ajoute : ” Le gouvernement devrait rendre obligatoire des produits open source, basés sur des mises en oeuvres open source, pour améliorer la sécurité, obtenir des logiciels de meilleure qualité, des coûts moindres, une fiabilité supérieure, tous les avantages qui viennent avec les logiciels open source “. “L’open source ne vous oblige pas à payer un centime à Microsoft ou IBM ou Oracle ou aucun vendeur de propriétaire” souligne-t-il.

Sources : BBC News et ZdNet

Quand la capitalisation des banques fond comme neige au soleil…

Capitalisation banquesCliquez sur l’image pour l’élargir

Je suis tombé sur ce graphique très significatif, comparant les capitalisations boursières actuelles de quelques grandes banques européennes, avec leur niveau de juste avant la crise financière (2ème trimestre 2007).

L’image est très révélatrice de l’ampleur des dégats de la crise sur la capitalisation des banques, même si certaines on en souffert plus que d’autres. Mais malgré tout, la plupart tirent leur épingle du jeu, et annoncent quand même des bénéfices pour 2008.

Vivement le boût du tunnel!

Palestine : Une troisième voie est-elle possible?

Génocide, crime de guerre, crime contre l’humanité… Aucun mot n’est suffisamment fort pour décrire ce que subit la population de Gaza de la part de l’armée de l’occupant israélien. Une armée assoiffée de sang, ne se posant aucune limite morale, et qui sert des enjeux purement électoraliste de politiciens véreux.

Aucune justification n’est valable pour semer la mort et la destruction dans ce minuscule territoire, considéré comme un des plus denses au Monde. Des centaines de morts et des milliers de blessés sont “sacrifiés” pour assurer la “sécurité” de colons, et protéger leurs villa cossues des tirs de la résistance palestinienne. Car oui, ce sont des résistants, et non des terroristes comme on a tendance à nous les présenter dans les médias occidentaux. Ils combattent un occupant, qui non content d’avoir confisqué toutes leurs terres, s’acharne à les affamer et les enfermer depuis des années, dans une prison à ciel ouvert de 350 Km². Qui aurait pû traiter le Général de Gaulle, Winston Churchill ou Franklin Roosevelt de terroristes, lorsqu’ils combattaient l’occupant nazi?

Read More

Combien coûte une recherche Google en énergie?

Mais combien coûte une recherche Google en énergie? Il y a vraiment peu de chances que vous ayez posé cette question auparavant.

Mais un physicien de la Harvard University, Alex Wissner-Gros, a récemment publié un article, dont le Sunday Times a repris le contenu. Ses calculs l’ont conduit à estimer que 2 requêtes de recherche sur Google, consommaient équivalent de la quantité d’énergie utilisée pour bouillir une carafe d’eau! Plus scientifiquement parlant, une requête de recherche contribue à l’émission de 7 grammes de CO2, contre 15 pour bouillir une carafe d’eau! Avec plus de 200 millions de requêtes par jour, les émissions en CO2 sont donc conséquentes… Le chercheur indique également que les émissions annuelles de CO2 des infrastructures IT dans le monde, sont équivalentes à ce que émet tout le secteur du transport aérien en un an!

Google a très vite répliqué, et a indiqué dans son blog officiel, que le géant de Palo Alto avait une infrastructure IT parmi les plus efficientes dans le monde. Le cout d’une recherche Google ne serait que de 0.0003 kWh, soit l’équivalent de l’émission de 0,2 g de CO2. Google explique également que ses différentes technologies participent plutôt à la réduction des déplacements, et donc des émissions de CO2.

Quoi qu’il en soit, vous savez désormais que même les recherches sur Google, contribuent au réchauffement climatique 🙂

Palm lance un nouvel OS et un nouveau terminal mobile

Palm renait de ses cendres, et annonce le lancement à la fois d’un nouvel OS, et d’un nouveau terminal mobile.

Le nouveau système d’exploitation, appelé WebOS, est basé sur Linux, et intègre des éléments orientés web, tel que le moteur libre WebKit déjà utilisé par Apple sur Safari et par Google sur Android. L’originalité de ce système est que toute application peut être écrite en des langages web standards que sont HTML, XML, CSS, et JavaScript. Ces langages très bien maitrisés par les développeurs, faciliteront la création de nouvelles application pour cet OS. Palm s’est déjà assuré du soutien de plusieurs partenaires qui ont développé des applications compatibles, tels que Gmail, Facebook,  FlickR, Pandora, Last.fm, AOL, Yahoo !, Youtube et d’autres…

Palm a parallèlement annoncé le lancement de Palm Pre, un terminal mobile tactile intégrant la panoplie habituelle : Wifi, Bluetooth 2.1, un appareil photo 3MP, et une mémoire vive de 8 Go. Il devrait être commercialisé au 1er trimestre 2009.

Voici une galerie photos complète pour pouvoir admirer le Palm Pre intégrant WebOS.

Liste des pays sans visas pour les marocains

Apposer un visa sur un passeport marocain n’est heureusement pas une fatalité pour voyager hors des frontières marocaines. Il existe en effet soixantaine de pays qui ne requièrent pas de visa d’entrée, ou qui accordent des visas à l’arrivée au pays. Ces pays sont :

Afrique

Pays et territoires Conditions d’accès
Drapeau d'Algérie Algérie  3 mois [1]
Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert Visa délivré à l’arrivée pour 25 Euros  (7 jours)[1]
Drapeau des Comores Comores Visa délivré à l’arrivée pour 30 Euros [1]
Drapeau du Congo République du Congo (Brazzaville)  Visa obtenu à l’arrivée [1]
Drapeau de Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire  3 mois [1]
Drapeau de Djibouti Djibouti Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 75€ (1 mois) [1]
Drapeau du Gabon Gabon 1 mois [1]
Drapeau de Guinée Guinée  3 mois [1]
Drapeau du Kenya Kenya Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 50 USD (3 mois) [1]
Drapeau de Madagascar Madagascar Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 140 000 MGA (3 mois) [1]
Drapeau du Mali Mali  3 mois [1]
Drapeau de MauriceIles Maurice Visa de 2 mois obtenu à l’arrivée [1]
Drapeau du Mozambique Mozambique Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 66 USD (1 mois) [1]
Drapeau du Niger Niger  3 mois [1]
Drapeau du Rwanda Rwanda Visa de 1 mois obtenu à l’arrivée (30 USD) [1]
Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe Visa à demander en ligne [1]
Drapeau du Sénégal Sénégal  3 mois [1]
Drapeau des Seychelles Seychelles Visa délivré à l’arrivée (1 mois) [1]
Drapeau de TanzanieTanzanie Visa délivré à l’arrivée (3 mois)
Drapeau du Togo Togo Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 60 000 CFA (7 jours) [1]
Drapeau de Tunisie Tunisie  Oui [1]
Drapeau d'Ouganda Ouganda Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 50 USD (1 mois) [1]

 

Amériques

Pays et territoires Conditions d’accès
Drapeau de Bolivie Bolivie Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 52 USD [1]
Drapeau : Brésil Brésil  3 mois [1]
Drapeau de Dominique Dominique  3 semaines [1]
Drapeau d'Équateur Équateur  3 mois [1]
Drapeau de Grenade Grenade Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 40 USD [1]
Drapeau : Guyana Guyana Visa délivré à l’arrivée (1 mois) [1]
Drapeau d'Haïti Haïti  3 mois [1]
Drapeau du Nicaragua Nicaragua Visa délivré à l’arrivée (3 mois, 20 USD) [1]
Drapeau Saint-Vincent-et-les-Grenadines  1 mois [1]

Asie

Pays et territoires Conditions d’accès
Drapeau du Cambodge Cambodge Visa délivré à l’arrivée (pour 1 mois) [1]
Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud  3 mois [1]
Drapeau de Géorgie Géorgie Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 50 GEL (3 mois) [1]
Drapeau de Hong Kong Hong Kong  1 mois [1]
Drapeau d'Indonésie Indonésie  1 mois [1]
Drapeau d'Iran Iran Visa délivré à l’arrivée (15 jours) [1]
Drapeau de Jordanie Jordanie Visa délivré à l’arrivée. Conditions spéciales pour les femmes entre 17 et 35 ans [1]
Drapeau du Laos Laos Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 30 USD (1 mois) [1]
Drapeau de Macao Macao 3 mois [1]
Drapeau de Malaisie Malaisie  3 mois [1]
Drapeau des Maldives Maldives Visa délivré à l’arrivée (1 mois) [1]
Drapeau du Népal Népal Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 25 à 100 USD (1 à 3 mois) [1]
Drapeau des Philippines Philippines  1 mois [1]
Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka Visa délivré à l’arrivée (1 mois), après inscription en ligne [1]
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan Visa délivré à l’arrivée (45 jours) [1]
Drapeau du Timor oriental Timor oriental Visa délivré à l’arrivée pour la somme de 30 USD (1 mois) [1]
Drapeau de Turquie Turquie  3 mois [1]

Océanie

Pays et territoires Conditions d’accès
Drapeau des Îles Cook Îles Cook  1 mois [1]
Drapeau des États fédérés de Micronésie Micronésie  1 mois [1]
Drapeau de Niue Niue  1 mois [1]
Drapeau des Palaos Palaos Visa délivré à l’arrivée (1 mois) [1]
Drapeau des Samoa Samoa Visa délivré à l’arrivée (2 mois) [1]
Drapeau de Tuvalu Tuvalu Visa délivré à l’arrivée (1 mois) [1]
Drapeau de Vanuatu Vanuatu  1 mois [1]

Si vous avez un visa Schengen valide, avec entrées multiples, vous pouvez vous rendre en plus à ces pays situés hors zone Schengen :

Pays et territoires Conditions d’accès
Drapeau d'Albanie Albanie [1]
Drapeau d'Andorre Andorre  
Drapeau d'Antigua & Barbuda Antigua & Barbuda [1]
Drapeau d'Aruba Aruba [1]
Drapeau de Bosine Bosnie Herzégovine [1]
Drapeau de Bulgarie Bulgarie [1]
Drapeau du Costa Rica Costa Rica [1]
Drapeau de Croatie Croatie [1]
Drapeau de Chypre Chypre [1]
Drapeau de République dominicaine République dominicaine [1]
Drapeau du KosovoKosovo  
Drapeau du Salvador Salvador [1]
Drapeau de MacédoineMacédoine [1]
Drapeau de GibraltarGibraltar [1]
Drapeau du Guatemala Guatemala [1]
Drapeau du Honduras Honduras [1]
Drapeau du Mexique Mexique [1]
Drapeau du MontenegroMontenegro [1]
Drapeau du MontserratMontserrat [1]
Drapeau du Nicaragua Nicaragua [1]
Drapeau du Qatar Qatar [1]
Drapeau de Roumanie Roumanie [1]
Drapeau de Serbie Serbie  
Drapeau de Sint Maarten Sint Maarten [1]
 
 
 
Vous pouvez utiliser l’outil mis à disposition par Emirates pour vérifier si votre destination impose des conditions particulières (passeport ou visa).
 
L’auteur ne prend aucune responsabilité quant à l’exactitude de ces informations. Contactez la mission diplomatique de votre pays de destination avant de vous y rendre.
 
Dernière mise à jour : Janvier 2018